Vu d'en face

polymorphe

dimanche 14 mai

Ego
Posté par polymorphe à 05:02 - Commentaires [9] - Permalien [#]

vendredi 12 mai

Ben merde, demain c'était au moins avant-hier. Je délaisse feignasse canaltruc, j'écris des machins mais je les garde pour moi. Je m'interroge ces derniers temps, je connais une poignée de ceux qui lisent ce blog moche où je parle au fond de trucs qui ne regardent que moi, les autres sont des inconnus,  ca fait un peu "je gesticule derrière une glace sans tain". Enfin bref. Alors je viens de parler à môman, qui est rentrée à la maison aujourd'hui-même, le premier contact en trois mois. Depuis quelques semaines,... [Lire la suite]
Posté par polymorphe à 17:21 - Commentaires [5] - Permalien [#]
dimanche 07 mai

Je reprends mon blog demain (donc aujourd'hui)
Posté par polymorphe à 23:06 - Commentaires [7] - Permalien [#]
mardi 11 avril

Mercatique

Day off. Le téléphone vient de chanter (mélodie N° 9, evenou shalom alerhem) et j'ai répondu dans la mauvaise langue, chose que je ne fais jamais. Je suis surmené. A force de transvaser mécaniquement des contenus ziniques de quatre contenants vers deux autres, et vice-versa / vase-verci, a force de polyglotter au quotidien,  ich bin linguistiquement confused,  Pas grave de toute façon, c'était une espèce de call-center communautaire qui voulait me refourguer une semaine de vacance bradée dans un centre de vacances pédé à... [Lire la suite]
Posté par polymorphe à 16:42 - Commentaires [10] - Permalien [#]
mardi 04 avril

Passage à vide. C'est pas Stalingrad, mais passage à vide quand même. Quoi que je fasse, je me sens coupable, coresponsable de  ce qui arrive à ma mère. On lui avait promis que ça ne finirait pas comme ça, et ça finit comme ça.  Mon père n'accepte pas l'idée qu'elle ne reviendra pas et ça me fait mal.  Le dernier volet d'un film glauque qui a commencé il y a 37 ans, quelques semaines après ma naissance. C'est long 37 ans. Maintenant, il faut assumer et tourner la page, puisque, à moins d'un miracle, il n'y a aucune... [Lire la suite]
Posté par polymorphe à 15:26 - Commentaires [9] - Permalien [#]
mercredi 15 mars

Depuis quelques semaines, une crapule flaccide me bombarde régulièrement de courriels insultants et truffés d'incongruités syntaxiques et orthographiques, se référant invariablement à ce que j'ai pu écrire sur mon ancien blog concernant le VIH et le reste. Je signale à ce psychopathe quasi-dyslexique que je dispose de son adresse ip et que ma patience a des limites. Non, je ne me suis pas pris des kilomètres de bites pour contracter le VIH, une fois aura suffi, c'était en janvier 2002 et ça ne regarde que moi. Non, je ne coûte pas des... [Lire la suite]
Posté par polymorphe à 15:56 - Commentaires [24] - Permalien [#]

lundi 13 mars

Rendez-vous au/chez le fisc, mon trésor. Funestes histoires de TVA intracommunautaire, déductions automatiques, ristournes indues et gna gna gna. Médiocre gestionnaire, sans doute, j'assume.  Ascenseur, 3e étage, bureau 324. Qu'est-ce qu'il est laid, terne, triste, le fonctionnaire zélé qui me persécute depuis quelques mois. Je m'attendais à affronter un lion, et je me retrouve face à un vieux matou édenté, pelé, indubitablement castré. Une scribouille lunatique, pov créature barbichue coincée jusqu'à la retraite dans ce... [Lire la suite]
Posté par polymorphe à 09:59 - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 07 mars

Vivement le printemps

Week-end à bon port avec l'homme que j'aime, le seul, loin des sirènes italiennes. Des beaux films, les chats maussades, hargneux, déconfits car confinés. C'est pour leur bien, mais allez expliquer ça à un chat, un truc qui se balade dans l'univers avec trois neurones et un QI de 20.  "Pas de panique, surtout pas de panique", disent-il, et diligentent des armadas de soldats en tuniques et masques blancs, silhouettes tchernobylesque qui arpentent les rives du fleuve et ramassent avec des pinces énormes les cadavres... [Lire la suite]
Posté par polymorphe à 00:27 - Commentaires [9] - Permalien [#]
vendredi 03 mars

Desperately pouffon

Depuis deux trois jours, comme un déclic. Je me suis repris, et surtout, mon père aussi. S'attendre au pire, espérer quand même. Des solutions à l'horizon, à l'autre bout du pays mais des solutions quand même. Pas d'amélioration, des moments de lucidité relative, mais, mauvais signe, elle n'a pas demandé de mes nouvelles. Il faudrait effectuer une évaluation neurologique complète, mais le service neurologie est saturé jusqu'à la semaine prochaine, on l'a renvoyée dans la clinique de merde, avec un nouveau traitement et des consignes... [Lire la suite]
Posté par polymorphe à 02:49 - Commentaires [12] - Permalien [#]
mardi 28 février

Contest results

CD4 450, VL 5400, % et taux CD4/CD8 stables. Du chinois pour la majorité, langage codé ohé ohé.  De ce côté-là, tout va très bien. Y a des masses de séronégatifs écervelés qui se baladent avec moins que ça et se croient immortels. Je descends d'une marche sur le podium, mais, bon, l'important c'est de participer et puis quelque part, kif-kif, tout le monde a perdu.
Posté par polymorphe à 17:53 - Commentaires [5] - Permalien [#]